samedi 24 août 2019
Alliance Gbagbo-Bédié pour 2020 : Gnamien Konan s’y oppose catégoriquement !

Alliance Gbagbo-Bédié pour 2020 : Gnamien Konan s’y oppose catégoriquement !

Le jeudi 11 juillet 2019, Gnamien Konan, s’est prononcé sur la possible coalition entre Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo.

      Gnamien Konan, voit d’un mauvais œil la coalition qui semble prendre forme entre Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo. Selon le président de la Nouvelle Côte d’Ivoire (Nci), ce schéma n’est rien d’autre qu’une reproduction de celle entre Alassane Ouattara et le Sphinx de Daoukro, en 2010. Chose que les partis d’opposition doivent absolument éviter pour ne plus replonger le pays dans une autre crise, selon lui.

 « Il faut éviter en Côte d’Ivoire qu’on arrive chaque fois à des situations où toute l’opposition se met ensemble. On a vu le résultat. On s’est mis ensemble au Rhdp et à la fin, on se rend compte que nous avons des visions diamétralement opposées. On a accompagné le Rdr dans sa gestion et on se rend compte que beaucoup de partis ne sont pas pour le rattrapage, la corruption », a prévenu l’ancien ministre de la Fonction publique.

      En clair, le député de Botro voit dans cette alliance entre le président du Pdci et celui du Fpi, un pacte politique « de contre nature ». Car les deux personnalités seraient idéologiquement opposées, du point de vue politique. Et l’envie d’éjecter le président du Rhdp unifié du pouvoir en 2020, ne saurait être plus grande que les intérêts des populations. Rappelons que Bédié serait en ce moment en pleines discussions avec Gbagbo, afin de battre leur « rival commun », Alassane Ouattara, en 2020.  

« Il faut que chacun dans ce pays puisse assumer un projet. Il ne faut pas être dans une situation où on est obligé de faire tout sauf…et puis après, une fois on a le pouvoir, on ne peut pas le gérer. Chacun va de son côté », ajoutera-t-il. 

 Pour les prochaines élections présidentielles en Côte d’Ivoire, Gnamien Konan demande aux différents leaders politiques d’être loyaux envers eux-mêmes et envers le peuple. Une union malgré nos différents partis politiques n’aurait donc pas de sens, selon ce leader politique. « Ça donne l’impression aux populations qui se disent que les politiciens ne viennent devant elles que pour leurs propres intérêts », a encore dénoncé Gnamien Konan.

Abou ZEID

 

News Letter

Abonnez-vous à notre newsletter pour obtenir l'actualité à tout moment.