samedi 12 juin 2021
Recherche agricole: Inauguration du centre d’excellence régional WAVE pour les phytopathogènes transfrontaliers

Recherche agricole: Inauguration du centre d’excellence régional WAVE pour les phytopathogènes transfrontaliers

Le Ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Professeur Adama DIAWARA a procédé ce jeudi 27 Mai au Pôle  Scientifique et d'innovation  de l'UFHB de Bingerville à l’inauguration du Centre régional WAVE pour les phytopathogènes transfrontaliers (WAVE-CRe) en présence des homologues ministres venus de la sous-région.

Pour le Ministre Adama DIAWARA la thématique  de ce jour tire sa racine dans le changement climatique qui augmente les risques d'apparition des phytopatogenes potentiellement dangereux

Selon le professeur DIAWARA, il est toujours préférable de prévenir l'invasion des agents phytopatogenes qui ne connaissent ni la barrière de langue ni les frontières Terrestres, maritimes ou aériennes et il serait trop tard et très laborieux de lutter contre eux une fois établis dans un pays où dans une région. c'est pourquoi dit-il que la prévention requiert une stratégie holistique et pluri-institutionnelle basé sur la surveillance et l'alerte précoce

Tout en exprimant sa gratitude aux bailleurs de fonds, le Ministre ivoirien s’est  dit persuadé que ce centre développera et mettra des stratégies harmonisées de gestion des agents pathogènes dans la droite ligne des accords nationaux et régionaux.

Pour le Directeur Exécutif de WAVE,  Professeur Justin Simon PITA, ce centre de haut niveau a pour objectif en autres de  «  présenter les capacités du réseau WAVE pour ce qui concerne la recherche et développement, la formation et les laboratoires de référence créés ; renforcé le mandat de WAVE pour assurer la surveillance, la prévention et la gestion des maladies des plantes en Afrique occidentale et centrale ; présenté les principales maladies virales du manioc parce qu'il n'imagine même pas une seule seconde une Côte d'ivoire sans "Attiéké",un Nigeria sans "Gari" et c'est justement ce qui risque d'arriver si rien n'est fait, avant de montrer l'impact économique ainsi que les modèles épidémiologiques montrant la progression de ces maladies et la riposte du réseau WAVE ;  la mise en œuvre des plans nationaux de riposte contre les maladies transfrontalières sous l’égide de la  Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) (à travers le CORAF) et de la  Communauté économique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC );renforcer la collaboration entre les organisations nationales et régionales pour la mise en place d’un système de surveillance efficace et d’alerte précoce », a souligné prof. PITA.

Le Directeur Exécutif du Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricole (CORAF), le docteur Abdou TENKOUANO qualifie la cérémonie de l'inauguration de WAVE d'une importance capitale parce qu'elle jette les bases d'un dialogue politique et technique de haut niveau sur les pathogènes ,divers et variés qui occasionne des pertes énorme

Docteur Abdou TENKOUANO a ajouté par ailleurs que la FAO estime chaque année 20% à  30% de la production mondiale est perdue par les ravageurs et que les maladies des plantes. Elles coûtent chaque année à l'économie mondiale environ 220 millions de dollars et qu'avec ce projet WAVE, c'est 48 millions de personnes que nous pouvons nourrir si bien entendu nous prenons à coeur ce projet WAVE.

L'Union Européenne à travers son représentant en Côte d'ivoire, Monsieur Stephane BROSSARD à indiqué  qu’à  travers trois projet, l'un sur le cacao durable, l'autre sur le développement de l'agroecologie dans la filière maraîchères et le troisième est celui du WAVE. il à indiqué par ailleurs que ces trois projets on fait monter à 11million d'euro (soit 8.5 milliards de francs cfa) l'investissement de l'Union Européenne dans la recherche scientifique en côte d'ivoire.

Tout comme l'Union Européenne, la Fondation Bill & Melinda Gates ( BMGF), bailleur à également encouragé cette belle initiative et s'est dit prête à l'accompagner jusqu'au bout.

Rappelons que ce projet a été lancé en 2015 grâce à un financement de la Fondation Bill & Melinda Gates (BMGF) et du Foreign, Commonwealth and Development Office (FCDO), WAVE a mené une première phase de 5 ans réussie, incitant ainsi ses bailleurs de fonds à renouveler leur soutien pour une deuxième phase de quatre ans, avec une couverture géographique plus étendue.

Le Programme Central and West African Virus Epidemiology (WAVE) pour la sécurité alimentaire est un programme international dont l’objectif est de contribuer à la sécurité alimentaire en Afrique grâce à des efforts coordonnés pour contrôler la propagation des maladies virales des cultures de racines et de tubercules qui affectent les moyens de subsistance des petits exploitants agricoles d’Afrique.

 Avec son siège en Côte d’Ivoire au Pôle scientifique de l’Université Félix Houphouët-Boigny, WAVE est mis en œuvre dans dix (10) pays : Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, Gabon, Ghana, Nigeria, République Démocratique du Congo, Sierra Leone et Togo et est hébergé par treize (13) instituts nationaux de recherche agricole et universités.

DKP

News Letter

Abonnez-vous à notre newsletter pour obtenir l'actualité à tout moment.

logo-echodabidjan.com