mardi 31 janvier 2023
Super User

Super User

Dans un amphithéâtre archi-comble de l'Institut Famah à Dimbokro, le jeudi dernier, à 16h, l'Ambassadeur Bakayoko-Ly Ramata, Déléguée permanente de la Côte d'Ivoire auprès de l'UNESCO a galvanisé les militantes du RHDP en vue de leurs mobilisation et soutien aux candidats du parti dans la région du N'Zi.

 

Prenant  la parole, SEM Bakayoko-Ly après avoir salué la fidélité et l'engagement des femmes pour le RHDP, a dit clairement : " Chères femmes du N'Zi, chères sœurs de Dimbokro, il est important pour le développement du N'Zi que nous élisions  des personnes compétentes et imprégnées des réalités de la région, en l'occurrence les candidats du RHDP aux élections régionales et municipales. Nous devons tous rester unis pour la victoire du RHDP car le Président de la République, SEM Alassane Ouattara accorde une attention particulière à sa région  natale et nous ne devons pas le décevoir."

 

Après avoir donné le ton de rencontre du jour, plusieurs personnalités ont pris la parole pour encourager les femmes et solliciter leur soutien pour les prochaines échéances électorales. 

 

Yao Séraphin et Bintou Konaté, respectivement secrétaires départementaux du RHDP de Dimbokro et Bocanda, et Koffi Eugène conseiller au CESEC, ont tous souligné la constante contribution de l'ambassadeur Bakayoko-Ly Ramata aux différentes activités du RHDP et réaffirmé l'enjeu des futures élections pour le développement de la région du N'Zi et son importance pour le Chef de l'État.

 

La porte-parole des femmes, Mme Ékra, a, au nom des femmes du RHDP, pris l'engagement de soutenir tous les candidats du parti dans le N'Zi.  

 

Les représentants du ministre Adama Coulibaly, du président du conseil régional Koffi N'Guessan Lataille, du DG de la Lonaci Dramane Coulibaly, ont également appelé à la remobilisation des militants et notamment des  femmes du N'Zi.

 

Dans une ambiance festive, la rencontre a pris fin avec la promesse des femmes d'apporter tout leur soutien aux candidats du RHDP.

 

Sercom

Dans le cadre de la redynamisation de  sa politique de communication, le Conseil du Coton et de l'Anacarde s'est doté d'un logotype plus professionnel pour valoriser son cœur de métier.

Ce vendredi 16 décembre 2022, au 23e étage de l’immeuble Caistab, Abidjan-Plateau, le Directeur général Conseil du coton et de l’anacarde, Dr Adama Coulibaly a présenté officiellement cette nouvelle identité visuelle.

Ce nouveau logotype a pour objectif d’améliorer l'image du Conseil et répondre à ses besoins de communication visuelle.

« Dans le cadre de la redynamisation de sa politique de communication, le Conseil du Coton et de l'Anacarde s'est doté d'un Logotype plus professionnel, facilement lisible et identifiable qui porte ses valeurs et traduit clairement le cœur de son métier », a-t-il indiqué.  Tout en ajoutant que « le nouveau Logo se décline facilement et techniquement acceptable sur différents supports. Il sera en outre, protégé contre la contrefaçon grâce à un dépôt préalable auprès des institutions de Propriété Intellectuelle, notamment l'Office Africain de la Propriété Intellectuelle (OAP1).

Le Conseil du coton et de l’anacarde selon Dr Adama Coulibaly est engagé résolument dans les orientations stratégiques du Président Alassane Ouattara et du gouvernement en termes de la bonne gouvernance.

C’est pourquoi souligne le patron de l’autorité de régulation que « l’institution ambitionne, d’être la filière leader en termes de bonne gouvernance. (…) Nous avons souscrit à l’idée d’aller à la certification iso 9001 version 2015 ».

Dbk

C’est ce mardi 20 décembre 2022 que l’Association USA Alumni exchange Program-Côte d’Ivoire (USAEP-CI) procèdera au lancement officiel du Projet Jeunes engagés pour la non-violence (JENOV) à Yamoussoukro.

 Le Projet JENOV a été sélectionné pour financement par le Département d’Etat américain à hauteur de 30 000 dollars américains soit 18 millions de F Cfa.

 En effet, le projet JENOV qui a été présenté par l’USAEP-CI, dans le cadre du  Fonds AEIF (Alumni Engagement Innovation Fund), vise à transformer positivement les jeunes afin qu'ils deviennent des acteurs du renforcement de la cohésion sociale et de la consolidation de la paix. Et ce, dans une société non violente à travers leur participation et engagement aux mécanismes de prévention des conflits et d’alerte précoce dans les lycées et collèges.

 Il convient de noter que sur 241 propositions enregistrées cette année 2022, 142 projets ont reçu des subventions.

 Pour rappel, le Fonds AEIF, en français Fonds pour l’Innovation et l’Engagement des anciens bénéficiaires des programmes d’échange américains, a été créé en 2011, afin de soutenir leurs initiatives visant à promouvoir des valeurs communes et des solutions innovantes à des enjeux mondiaux.

 RoseKouadio

 Les rideaux se sont refermés sur le 2ème congrès de la Société Ivoirienne de Microbiologie (SIM) à l’Université Peleforo Gon Coulibaly (UPGC) le vendredi 09 décembre 2022.

  Après trois (03) jours d’intenses travaux, les congressistes se sont donné rendez-vous à l’hôtel Olympe de Korhogo pour un dîner-gala de clôture. Cette cérémonie a enregistré la présence du Ministre de la Communication et de l’Économie Numérique, Porte-parole du Gouvernement, Monsieur Amadou COULIBALY.

La cérémonie officielle de clôture de ce 2ème congrès a eu lieu plutôt dans l’après-midi du 09 décembre à la salle B de la bibliothèque de l’UPGC . Elle a réuni plusieurs personnalités parmi lesquelles le Directeur de Cabinet-Adjoint du Ministre de l’Enseignement Supérieur et de Recherche Scientifique, Pr Diakalia OUATTARA, représentant les Ministres Adama DIAWARA et Amadou COULIBALY, le Pr Mireille DOSSO, Directrice de l’Institut Pasteur de Côte d’Ivoire.

 À la suite de la lecture du rapport de fin des travaux par la Présidente du Comité Scientifique de ce 2ème congrès, Pr Koussemon-CAMARA Marina, le Président du Comité d’organisation, Pr DADIÉ Thomas, le Président de la SIM, Pr ZÉZÉ Adolph, le Président de l’UPGC, Pr COULIBALY Adama et le Représentant du Parrain ont tous traduit leur fierté et leur satisfaction pour la bonne tenue des travaux. Ils n’ont pas manqué de témoigner leur gratitude au Parrain, aux autorités de la ville de Korhogo et aux experts venus d’ailleurs pour leur contribution à la réussite dudit congrès.

 En présence de Monsieur Amadou COULIBALY, Ministre de la Communication et de l’Économie Numérique, Porte-parole du Gouvernement, parrain de ce 2ème congrès, les participants ont été invités à un moment de partage et de convivialité.

Lors de cette soirée, en présence de Monsieur Amadou COULIBALY, Ministre de la Communication et de l’Économie Numérique, Porte-parole du Gouvernement, parrain de ce 2ème congrès plusieurs distinctions ont été décernées, dont celle de la meilleure présentation lors des travaux dans la catégorie-étudiant et la médaille d’or de la SIM récompensant l’ensemble de l’œuvre au service de la microbiologie.

Ainsi, Pr Mireille DOSSO a été désignée à l’unanimité du jury lauréate de la médaille d’or de cette édition. Le Parrain a dans son adresse félicité  le récipiendaire pour toutes ses actions au service de la microbiologie et par-delà, pour son apport à la recherche et à la santé publique en Côte d’Ivoire. Tout en lui souhaitant plein succès dans la suite de sa carrière.

Prenant la parole , Pr Mireille DOSSO s’est dite très émue par toutes ces marques d’attention et de reconnaissance de la part de ses pairs microbiologistes et de ses anciens étudiants.

Dans un récit aux allures de cours magistral, elle a d’abord fait l’historique de la structure qu’elle dirige. Ensuite elle a encouragé les jeunes chercheurs à travailler en équipe afin d’être plus efficaces. Enfin, le récipiendaire du jour a témoigné sa reconnaissance aux autorités du pays pour leur appui constant dans la réussite de sa mission à la tête de l’Institut Pasteur.

Notons que la Société Ivoirienne de Microbiologie (SIM)  est une société savante à but non lucratif dédiée à l’avancement des sciences microbiologies en Côte d’’Ivoire.

Echo avec sercom

 

L’Organisation Non Gouvernementale (ONG) Chrétienne Le Bâton du Berger et les Forces françaises de Côte d'Ivoire ont communié ce samedi 10 décembre 2022, avec les enfants de l’orphelinat Jean Emmanuela de Monga d'Alépé, localité situé  près de 60km d’Abidjan.

La présidente de l'Ong, Atioua Laetitia à conduite l'importante délégation d'hommes et de femmes de l'armée française du 43ème Bima qui ont été accueilli chaleureusement par les touts petits, les autorités administratives et la chefferie traditionnelle.

Dans son adresse, la première responsable de l’Ong chrétienne a remercié le seigneur qui a permis ce grand moment de partage, de bonheur et  d'amour, ainsi que les partenaires techniques et financiers qui n’ont ménagé aucun effort pour la réussite de cet évènement.

Elle a également exprimé toute sa gratitude aux Forces Françaises dans leur élan de solidarité qui ont sacrifiées de leurs temps précieux pour égayer et couvrir de cadeaux  ces enfants vulnérables. « Seul Dieu pourra vous le rendre au centuple », conclu-t-elle.

Bien avant, pour le lancement de l’arbre de Noël, le capitaine Nicolas, représentant le commandant des Forces Françaises de Côte d’Ivoire,  le Colonel Arnaud Mettey a salué l’initiative du Bâton du Berger et les missions.

« Je salue cette ONG qui s’implique avec générosité dans l’épanouissement et  l’éducation  de la jeunesse ivoirienne. (..) L’une des missions qui nous tient particulièrement à cœur, c’est la solidarité. C’est pourquoi moi avec mes équipes  et mes camarades nous y organisons régulièrement des actions de partages et pour créer des projets pour un futur ensemble ».

Dans le même élan, Kpahi Yves, au nom la marraine de la cérémonie Mme Koffi Bale Françoise, conseillère municipale à la commune de Port-Bouët, a invité les uns et les autres à être le père d’un orphelin.

 « Je voudrais que nous saluons cette initiative de l’ONG. Dieu donne la responsabilité à chacun de nous d’être le père d’un orphelin. Dieu nous donne la responsabilité de pouvoir aider, d’apporter du soutien à un orphelin. (…) Je voudrais vous confier une mission, celle d’apporter du soutien à ceux qui en n’ont besoin », a-t-il exhorté.

Inscrit sous le thème «Enfant espoir de l’avenir», cette 4ème édition a été marquée  par un atelier d’histoire,  d’anglais,  de dessins, de chant, de danse et de sport. Ensuite une distribution de cadeaux, dons en vivre et en non vivre et remise de prix aux meilleures élèves (orphelins) ont marqué cette journée riche d’émotions et de partages.

Crée en 2019, l’ONG chrétienne Le Bâton du Berger  s’est assignée pour objectif de donner de la joie et l’amour, une raison de vivre, et veiller à la bonne santé des enfants orphelins et défavorisés.

Dbk  

Au terme de 7 mois de formation, la Friedrich Ebert Stiftung (FES) a procédé ce vendredi 2 décembre 2022, à son siège, Abidjan-Cocody, à la remise de diplômes à  la deuxième promotion des femmes expertes du programme « École Femmes et Sécurité ».

Le Représentant Résident de la FES, Dr Felix Gerdes a exhorté ces femmes à s'impliquer davantage dans les questions de sécurité. « En tant que femmes, vous devez prendre toute votre place dans ce processus que représente la recherche de solutions aux problématiques sécuritaires dans la sous-région avec la montée en puissance du terrorisme la zone ouest africaine », a-t-il insisté.

A sa suite, l'honorable TIBOUÉ Michel a invité les auditrices à prendre leur parchemin comme un levier de connaissances au cours de votre mission. « Considérez-vous comme de véritables expertes en sécurité et continuer d'apprendre et faites valoir vos connaissances à chaque que besoin se fera ».

Le Conseiller politique à la F.E.S en charge des questions de sécurité, organisation de la société civile et justice transitionnelle, Karamoko DIAKITÉ,  a  signifié que la présente formation se justifie par l'absence des femmes sur les questions de paix et de sécurité en Côte d'Ivoire en termes d'expertise, et de formatrice en la matière.

C'est pourquoi à son niveau la fondation a décidé de mettre en place ce programme de formation à l'endroit des femmes, pour qu'elles soient désormais outillées et puissent être à mesure d'apporter leur savoir-faire et leur expertise sur les questions relatives à la paix et la sécurité.

Il a également ajouté qu’il s'agit de susciter l'intérêt des femmes sur les questions de sécurité et de défense en Côte d'Ivoire en créant ce pôle d'expertes pour servir à tous les niveaux de la société. Soit pour le compte de la fondation, les organes de l'état ou encore pour le compte des entreprises privées ou les organisations internationales, a-t-il précisé.

Ces femmes sont issues des écoles et universités, des associations et organisations communautaire, des organisations de société civile du territoire ivoirien.

 

CT

Le siège de la Friedrich-Ebert-Stiftung sis à Cocody-Abidjan a servi de cadre ce vendredi 3 décembre 2022, à la cérémonie de remise de Certificats à 27 jeunes syndicalistes.

Ce jour mémorable pour les jeunes femmes et hommes syndicalistes issus des différentes centrales syndicales après 10 mois de formation sur le leadership permettra d’assurer pleinement leur mission au sein de ces syndicats.

Félicitant les diplômés, Dr Felix Gerdes, Répresentant Résident FES a salué leur maturité. « J'ai suivi cette promotion. J'ai aimé être avec vous et aussi témoigné de votre évolution. J'ai vu des syndicalistes matures dans leurs attitudes,  dans leur comportement, dans leur orientation. Nous avons beaucoup d'espoir pour le futur du milieu syndical et de la société ivoirienne. J'ai confiance que vous allez progresser dans la lutte syndicale. Vous avez une responsabilité envers les travailleurs et élargir la base syndicale en allant vers ceux qui n'ont pas de représentation », a marqué satisfaction.

Le conseiller politique à la FES, Séraphin Konan Kouamé en charge du programme de formation a invité la jeune syndicaliste à être solidaire et préserver l’unité d’action syndicale.

Le porte-parole des récipiendaires, Mickael Boka s’est engagé à entretenir cette flamme du syndicalisme responsable en Côte d’Ivoire.

Cette formation de la FES s’adresse aux jeunes femmes et hommes syndicalistes issus des différentes centrales syndicales, de quelques syndicats de base et du secteur informel dont l’âge varie de 18 à 40 ans  maximum.

Dbk

Les chefs de département et d’unités de l’Institut Pasteur de Côte d’Ivoire (IPCI) ont été formés le mardi 22 novembre 2022, à Abidjan au management et à l’efficacité collective, à la salle de conférences dudit Institut.

Cette formation animée par le formateur interne, Monsieur Samassi Mamadou, DAF de l’Institut Pasteur de Côte d’Ivoire avait pour objectifs de donner des notions, des concepts et des outils de management aux différents chefs de départements et d’unités de l’Institut Pasteur. 

Le management est une science et un art qui a subi une évolution en trois étapes dans la gestion des hommes. Dans cette évolution des organisations, les travailleurs étaient comme la main, puis l’aspect sociologique est apparu avec la notion du cœur pour finalement être la tête. Aujourd’hui, être manager c’est surtout faire preuve de créativité au regard de l’instabilité et de la compétitivivé  et être une source d’inspiration pour ses collaborateurs.

« Il faut transformer les hiérarchies pyramidales et bureaucratiques en un système fluide, efficace, poly-cellulaires. Adapter un management aux préoccupations et à l’écosystème pour avoir de bons résultats » a affirmé M. Samassi.

Pour lui, l’Institut Pasteur de Côte d’Ivoire doit appliquer les fonctions du management à savoir la planification, l’organisation, le contrôle l’impulsion dans les différents départements et unités en s’appuyant sur une politique stratégique organisationnelle, structurelle et opérationnelle forte. Les managers doivent avoir la culture organisationnelle et l’esprit maison comme leitmotiv pour favoriser à l’Institut Pasteur l’éclosion des individualités.

« L’intelligence collective s’avère un outil important pour dynamiser son équipe. Pour cela, il faut créer la synergie et la cohésion, permettre de relever les défis, gagner ensemble, avoir une vision commune de l’intérêt supérieur de Pasteur. Conscients de nos valeurs, nous exprimons notre attachement à l’exigence de la qualité et au résultat » a insisté le formateur.

Selon Dr Guy KRAGBE, Coordonnateur de l’Unité Réception, Accueil et Prélèvement (URAP), cette formation est la bienvenue pour atteindre les objectifs assignés à chaque chef de département et d’unité. Cette initiative doit être pérenne et destinée à tout le personnel. La notion de culture organisationnelle doit être développée pour protéger le label Pasteur. Pour lui, cette formation facilite la collaboration et elle doit être institutionnalisée pour relever cette image de Pasteur afin de répondre efficacement aux besoins de la population.

 « Véritablement, avoir toutes ces notions et ces outils sont une aubaine pour tous ceux qui ont en charge d’animer une équipe. Les départements et les unités de l’IPCI bénéficieront des retombées de cette formation lorsque les animateurs d’équipe mettront en pratique cela.  C’est une assez bonne formation même si elle est brève » a salué à regret Dr Diané Maxime, du département Centre ressources Biologiques (d’unité Bio Data Management, Qualité et Vente,).

Rappelons que l'Institut Pasteur de Côte d'Ivoire regroupe 10 départements et 35 unités et laboratoires en son sein.

C'était une première. Célébrer des étudiants et leur remettre leurs diplômes dans l'antre de la Primature. En effet, le Jeudi 17 novembre 2022,  à l'Auditorium de la Primature, Abidjan, la couvée 2021 des Ingénieurs et Masters de l'université polytechnique de Man,  a eu droit à des honneurs à la mesure des efforts que ces étudiants venus de Man ont fournis pour décrocher leurs diplômes et être parmi les meilleurs. 

Dans une ambiance festive, le plus heureux a été sans doute le ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, le Prof. Adama Diawara, patron de la cérémonie, qui s'est exprimé en ces termes: " je tire mon chapeau à l'université de Man et félicite vivement le président de cette université, le Prof. Lacina Coulibaly pour  la qualité de son management, ainsi que tous ses collaborateurs." Puis de poursuivre : " le respect scrupuleux des critères  d'accès, l'organisation des cours de mise à niveau pour les nouveaux étudiants, le suivi des étudiants grâce au tutorat et l'application de critères stricts de passage d'un cycle à l'autre, ont contribué à relever substantiellement les taux de réussite à l'université de Man. Ainsi, pour la cohorte des 73 Masters et celle des 31 Ingénieurs célébrées ce jour, les taux de réussite frôlent les 100% (...) et 91% des Ingénieurs et 64% des Masters sortis de l'université de Man en 2021 ont déjà trouvé un emploi ".

S'exprimant avant le ministre Diawara, le président de l'université polytechnique de Man, a souligné le grand intérêt du ministre de tutelle pour l'université qu'il dirige et a dit que : " cette cérémonie de collation de grade est une excellente occasion pour célébrer les étudiants qui ont beaucoup travaillé pour obtenir leurs grades, c’est aussi une occasion de redevabilité de l’équipe dirigeante et enfin c’est une opportunité de présentation de nos produits, ressources humaines de grande compétence, aux entreprises (...) L'Université Polytechnique de Man constitue un excellent pôle de développement du District des Montagnes. Aujourd’hui, grâce à la construction de l’UPM, ce sont plus de 200 emplois permanents de tous ordres (enseignants, personnels administratifs et techniques de l’UPM et du CROU Man) qui ont été créés. Et ce sont environ 70 ingénieurs et 143 masters qui ont été formés et outillés pour apporter leur contribution au développement de la Côte d’Ivoire." 

Dans la même lancée que le Prof. Lacina Coulibaly, les représentants des entreprises partenaires de l'université  ont relevé la qualité des ressources humaines formées à l'UPM et réaffirmé leur disponibilité à continuer le partenariat et même à le renforcer.

À cette cérémonie de collation étaient présents les premiers responsables des universités publiques et privées de Côte d'Ivoire, le Secrétaire  général du CAMES, des chefs d'entreprises et de nombreux parents venus soutenir leurs enfants.

Selon  une étude sur le Harcèlement Sexuel en Milieu Professionnel (HSMP) menée par le District d’Abidjan, en Côte d’Ivoire les femmes sont plus harcelées que les hommes 41% contre 24%.

Le manque d’espace de discussion sur cette problématique a conduit la Friedrich Ebert Stiftung (FES) en collaboration avec le Réseau Ivoirien pour la défense des Droits de l’Enfants et de la Femme (RIDDEF) à sensibiliser du 27 au 28 octobre 2022, à Abidjan, les acteurs du milieu professionnel sur le HSMP.

A l’ouverture des travaux, le représentant résident de la FES, Dr Felix GERDES a soutenu  que ces deux jours de travaux ont pour objectif de vulgariser le rapport de l'enquête sur le harcèlement sexuel dans le milieu professionnel en vue d'attirer l'attention du monde du travail sur ce phénomène.

Ces échanges ont permis de présentation les résultats sur la situation actuelle de Côte d’Ivoire.

L’étude du RIDDEF en partenariat avec la FES a révélée que 33% des travailleurs en milieu professionnel, au niveau formel et informel sont victimes de harcèlement sexuel.

Selon Chantal AYEMOU, présidente du RIDDEF sur la proportion de 100 femmes qui travaillent, 41 sont victimes. Tandis que sur 100 hommes, 24 sont victimes de harcèlement sexuel dans le milieu du travail. Aussi, dit-elle, les victimes sont généralement de sexe féminin, dont l'âge est compris entre 26 et 35 ans.

« Le harcèlement sexuel existe bel et bien et c’est un phénomène à éradiquer en milieu du travail. (…) Il est important d'assainir le milieu professionnel pour que les personnes qui y vont soient épanouies et productives», a souhaité de tout cœur, Mme AYEMOU.

Plus d’une vingtaine d’acteurs du milieu professionnel ; notamment les responsables des ressources humaines, chefs d’entreprises, les membres des syndicats, la société civile  et agents de l’inspection du travail ont pris part à cet atelier d’échanges.

 

CT

Page 1 sur 116

News Letter

Abonnez-vous à notre newsletter pour obtenir l'actualité à tout moment.

logo-echodabidjan.com