vendredi 12 juillet 2024
Alors qu’ils étaient en passe de s’engager avec l’ASI d’Abengourou, à la suite d’un test concluant, des joueurs de l’OFC Adiaké ont passé des semaines à gamberger. En raison de certaines incompréhensions liées aux dossiers. Mais tout est bien qui finit bien. L’AFI, en parfaite collaboration avec les dirigeants des deux clubs, a pu trouver une issue favorable à la situation. 
 
L'affaire dite des sept joueurs d'Adiaké est close. Saisie en milieu de semaine dernière par les intéressés, l'AFI a conduit avec succès la médiation entre les deux clubs impliqués dans le dossier : l'OFC Adaké et l'ASI d'Abengourou. Aboutissant, ainsi, à une solution concertée. En effet, sur proposition de la direction de l'AFI, le président de l'OFC Adaké, colonel Atché Bilé, et son homologue de l'ASI, l'honorable Adou Bernard, se sont retrouvés autour d'une même table, hier lundi, en fin de soirée dans les locaux de l'association, pour délier en toute responsabilité le nœud de cet épineux problème, qui maintenait les sept joueurs dans l'incertitude la plus totale concernant leur saison. 
 
Au bout d'une bonne demi-heure d'échanges modérés par le président de l'AFI, Domoraud Cyrille, les deux camps se sont accordés sur l'essentiel, à travers une convention de mutation assortie d'un avenant. L'atmosphère plus ou moins tendue dès le départ est alors redevenue plus cordiale. Bloqués jusque-là aux portes de l'ASI, les ex-sociétaires de l'OFC Adiaké peuvent être, désormais, qualifiés régulièrement sous leurs nouvelles couleurs. Selon la direction d'Adiaké, ils étaient encore sous contrat et nécessitaient, de ce fait, une libération formelle avant tout nouvel engagement. L'option d'une mutation en bonne et due forme a été, également, soulevée. Mais tout cela relève désormais du passé. 
 
Pour les deux présidents de club, c'est un heureux dénouement que ce règlement à l'amiable assuré par la maison des footballeurs Ivoiriens. "Entre dirigeants responsables, nous avons, après échanges, accordé nos violons. L'un des objectifs des projets de clubs, c'est l'épanouissement de la jeunesse ivoirienne. Nous sommes dans cette démarche de voir réussir ces jeunes non seulement pour eux-mêmes mais également pour leurs familles respectives. Je suis donc heureux après ces échanges sous la médiation de l'AFI à travers le président Cyrille Domoraud. Je voudrais également dire merci à mon frère, l'honorable Adou Bernard, qui n'avait pas toutes les informations. Enfin, je souhaite que ces joueurs qui vont intégrer son équipe lui apportent les résultats escomptés pour l'atteinte de ses résultats", a réagi le patron de l'OFC Adiaké, en invitant au passage les journalistes à recouper les faits avant de les publier. 
 
 
Et son collègue de l'ASI de se réjouir à son tour. "Je voudrais aussi dire merci à mon frère Bilé. Je suis heureux que nous ayons trouvé une solution à nos incompréhensions. Comme il l'a dit si bien, je n'avais pas toutes 'les informations. Aujourd'hui, nous nous sommes expliqués et avons trouvé un terrain d'entente pour le bonheur du football ivoirien et de nos enfants en particulier", a précisé l'honorable Adou Bernard, à la grande joie de Domoraud Cyrille qui vient, une fois de plus, de donner le sourire à des footballeurs Ivoiriens à travers l'AFI. 
 
La période de qualification des licences pour la première moitié de la saison 2022-2023 court jusqu'au 12 octobre prochain. L'ASI a, donc, quelques jours pour officialiser ses transfuges de l'OFC Adiaké.
 
Sercom : Association des Footballeurs ivoiriens (AFI)
 
 
Published in Football

News Letter

Abonnez-vous à notre newsletter pour obtenir l'actualité à tout moment.

logo-echodabidjan.com