lundi 24 janvier 2022
Super User

Super User

Chaque année, le 24 janvier est consacré à la journée mondiale de la culture africaine et afro descendante. La Côte d’Ivoire ne reste pas en marge de cette célébration internationale. Cette année c’est la ville d’Adiaké qui a été choisie par le comité JMCA Côte d’Ivoire pour abriter l’évènement. Alafé Wakili, Président de ce comité JMCA Côte d'Ivoire, explique dans cet entretien,il explique les motivations de ce choix et les attractions qui se dérouleront au cours des festivités._

 

Pourquoi le choix d'Adiaké pour cette célébration nationale?

 

Nous avons choisi Adiaké parce que dans le cadre de la sensibilisation, il a été convenu de sortir d'Abidjan pour faire partager l'adhésion des populations à l'activité. Cela répond au souci de rendre tournante la célébration de la journée du 24 janvier 2022. L'objectif est de faire adhérer au projet JMCA, l'arrière-pays, les populations en dehors d'Abidjan. Sur cette base, nous avons eu une oreille attentive auprès des autorités de la ville d'Adiaké, ainsi que des gardiens de la tradition , sans oublier la population. 

 

 

Quelles sont les grandes attractions qui vont meubler cette journée ?

                                                                                             

D'abord, il y'a aura un spectacle pour animer la ville d'Adiaké, le dimanche. Il y'a aussi un panel sur le thème de la journée, à savoir « le cinéma vecteur de transmis des cultures africaines et afro descendantes ». Il est prévu la projection de films ambulants, par rapport au thème. Le Président du comité scientifique du panel est Kramo FADIGA.

Une parade des communautés d'Adiaké avec la présentation du patrimoine culturel local, un défilé de coiffure, des prestations d'artistes sont également au programme en marge de la cérémonie officielle du 24 janvier 2022 à la place Alassane Ouattara d'Adiaké. Après la mobilisation pour la partie officielle à Adiaké, nous nous retrouvons le soir du 24 janvier 2022, au village Kiyi, pour un spectacle gala de clôture. Pape Gnepo, Onel Mala, Jeff Bogolobango, sont quelques-uns des artistes au programme. Il y'a aussi de nombreux jeunes talents, des talents encore peu connus qu'il faut venir découvrir. C'est une journée pleine consacrée à la culture africaine dans plusieurs de ses dimensions. 

 

 

Pensez-vous que la modernité a un impact sur la culture africaine ?

 

La culture africaine est elle-même actrice de la modernité, et productrice de sens dans la modernité ? La culture africaine n'est pas statique. Elle est dynamique. Elle est en mouvement. Dans le mouvement, elle actualise et participe à la compréhension du monde, qu'il soit le monde ancien, le monde actuel et le monde à venir. La question de l'impact de la modernité sur la culture africaine doit plutôt s'entendre comme une réflexion sur les interactions entre la culture africaine et afro descendante, et le temps qu'il soit ancien, actuel ou moderne , et à venir. La modernité n'est pas arrivée de nulle part, ni du néant dans les cultures d'ici et d'ailleurs. La

de cette année en Côte d'Ivoire, est fort pertinent. Nous profitons de cet entretien pour inviter les populaires à une grande mobilisation autour de la JMCA. 

Nous saisissons également l'occasion pour dire Merci à Son Excellence Monsieur le Président de la République, pour son intérêt et sa sollicitude pour cette journée. Cela ne nous étonne pas, car la Côte d'Ivoire fait partie des pays qui ont ratifié la charte de la Renaissance culturelle africaine adoptée à Khartoum en 2006. C'est un acte dont la portée doit être perçue.

Outre la sollicitude du chef de l'État, nous avons bénéficié du haut patronage de Son excellence Monsieur le Premier ministre, Patrick Achi, qui manifeste comme on l'a déjà vu son intérêt pour la question culturelle. C'est le lieu de remercier et de saluer les mémoires des premiers ministres Amadou Gon Coulibaly et Hamed Bakayoko, qui nous avaient également accordé leur haut patronage lors des éditions précédentes de la journée mondiale de la culture africaine et afrodescenante .

 

Cette année nous bénéficions encore de l'implication et du soutien de notre ministre de tutelle, Mme Harlette Badou qui nous avait déjà apporté un grand appui lors de l'investiture du comité JMCA et du lancement de l'activité du 24 janvier 2022. C'était déjà en octobre 2021. Merci à elle et à tous ses collaborateurs, de nous donner l'occasion de remercier les ministres Bandama Maurice et Raymonde Goudou pour leur accompagnement passé dans l'organisation de la JMCA dans notre pays.

 

Enfin, je ne saurais ne pas saluer et souligner le soutien de l'UNESCO, de l'union africaine, du Rapec avec Jhon Dossavi, ainsi que tous les ministères et toutes les bonnes volontés, des entreprises qui nous ont accompagnés dans cette organisation, aussi bien cette année , que les années passées.

 

 

*Réalisée par Joël DALLY*

 

Le foyer des jeunes de Tengrela, localité situé à près de 800km d’Abidjan ne désemplit pas depuis l’ouverture de la Coupe d’Afrique des Nations le dimanche 9 janvier 2022.

La salle du foyer est décorée aux couleurs de la Can. Un écran géant et une sonorisation  installés pour l’occasion permettent aux populations de suivre toutes les équipes qui s’affrontent aux crampons, notamment les éléphants de Côte d’Ivoire.

Cette ambiance digne d’un village Can a été offerte par Berté Aboubacar, fils et cadre de Tengrela.

Selon Konaté Zanga, conseiller municipal, représentant le donateur, au vu de cet évènement majeur du football africain, la ville de Tengrela ne pouvait pas rester en marge. C’est pourquoi dit-il, « notre bienfaiteur M.  Berté Aboubacar a bien voulu offrir un village Can aux populations Tengrela afin de vibrer au rythme de la Can 2022 ».

CT

Le Président de la plateforme des organisations professionnelles de la Fonction publique, Théodore Gnagna Zadi dans ses vœux de nouvel an le dimanche 2 Janvier 2021 , a souhaité la réalisation des nouvelles revendications des fonctionnaires .

« Une année s’achève avec son lot de joies et d’amertume. Une nouvelle s’ouvre avec des perspectives heureuses mais aussi ses incertitudes. Notre souhait le plus ardent, est que 2022 soit également pour nous travailleurs et fonctionnaires de Côte d’Ivoire, une année de réalisation de nos nouvelles revendications.

A savoir, l’institution d’une prime de fin d’année ou 13e mois, la revalorisation de l’indice référentiel de base, la revalorisation de l’indemnité contributive au logement et son attribution à tous les fonctionnaires, l’adoption du nouveau Statut de la Fonction publique en accord avec les Organisations syndicales, la réforme du système d’imposition des salaires en Côte d’Ivoire, la revalorisation des accessoires de salaires, la revalorisation des pensions de retraites tous les deux ans et bien d’autre questions sectorielles non moins importantes .» a-t-il indiqué .

Par ailleurs, il a fait savoir   qu’au moment où s’achève la trêve sociale, il est urgent que le cadre de discussions soit mis en place au premier trimestre  de l’année 2022 pour que les discussions démarrent le plus tôt possible. Le Président de la plateforme des organisations professionnelles de la Fonction publique, a annoncé la tenue très prochaine d’une grande Assemblée générale des fonctionnaires et Agents de l’État de Côte d’ Ivoire pour plancher ensemble sur leurs attentes et se mettre en ordre de batailles dans l’union et la solidarité pour la victoire finale.

Générosa Kouadio

 

L'Organisation Internationale pour le Développement de la Femme et de l'Enfant ( OIDF), a tenu ce lundi 28 décembre 2021, la première édition de son Arbre de Noël en faveur des enfants défavorisés.

Pour la présidente de l’ONG OIDF, OUATTARA Yessonakan, cette ce Arbre de Noël a pour but d'offrir des cadeaux aux enfants qui n'ont pas eu durant la fête de la Noël.

 « Je suis une mère et cela me touche particulièrement. C'est pourquoi en ce jour assez spécial, je suis fière et satisfaite, d'aider ces enfants en leur offrant ces cadeaux et leur donnant la joie de vivre en communauté », a-t-elle ajouté .

Mme OUATTARA, a invité par la suite toutes les femmes de la Côte d'Ivoire et d'ailleurs à adhérer massivement l'ONG OIDF, du fait que celle-ci œuvre à aider les femmes et les enfants qui ont , toutefois besoin d'être épanouis.

Les prestations artistiques et chorégraphiques, ainsi que des remises de cadeaux ont comblé de joie et de gaieté les tout-petits venus massivement à cette fête de la Noël.

Crée en 2020 l’ONG a pour objectif principal de contribuer au développement social, culturel et professionnel de la femme, à l'amélioration de la qualité de vie , mais aussi de la prise de conscience des femmes. De même à soutenir le développement des initiatives des femmes les plus démunies et de celles qui manquent de confiance en elles.

Dbk

L’Organisation Non Gouvernementale (ONG) chrétienne Le Bâton du Berger a offert ce samedi 18 décembre 2021 son traditionnel arbre de noël à plus d’une centaine d’enfants de l’orphelinat Jean Emmanuela d’Alépé, village de Monga, situé à près de 55 km d’Abidjan.

Les enfants de l’orphelinat Jean Emmanuela, ont participé dans la joie et la gaieté aux activités bibliques telles que ; les récits bibliques, prêche d’enfants et questionnaires bibliques. Ils ont aussi participé à des ateliers de dessin, concours de chants et de danse.

Au terme de ces activités fort enrichissantes et passionnantes, la présidente de l’ONG, Mme Atioua Laetitia  a offert des vivres et non vivres à l’orphelinat Jean Emmanuela pour permettre à ses pensionnaires de bénéficier de repas équilibré pour une bonne croissance.

Madame Atioua s’est réjouie de la bonne tenue de l’édition 2021. « C’est avec un cœur rempli de joie et d’allégresse que nous avons communié avec nos enfants de l’orphelinat. Nous prions Dieu afin qu’il nous bénisse davantage pour toujours donner le sourire à ses enfants orphélins», a souhaité de tout cœur la présidente de l’ONG le Bâton du Berger

Pour son programme d’activité de 2022, l’Ong chrétienne le Bâton du Berger organisera les évènements suivants ;  la 1ere édition du ballon d’or des veuves, la fête des mères veuves et 4e édition de don aux orphelins.

DBK

A l'occasion de son dîner gala annuel, l'observatoire Africain pour la Promotion de la Bonne Gouvernance a organisé la 5e édition du prix panafricain de la Bonne Gouvernance, afin de primer des acteurs de développement africains les plus méritants ce jeudi 23 décembre 2021 dernier, à l'hôtel Pullman à Abidjan.

Selon Nicaise KOUDOU Président son organisation s'est donnée pour mission de faire la promotion de cette classe d'hommes et de femmes qui ont pour ambitions de créer un meilleur environnement des affaires tout en cultivant les bonnes pratiques de gestion.

Poursuivant dans le même élan, Noël Koudou Président de l'observatoire Panafricain de la Bonne Gouvernance,  s'est exprimé en ces termes, ''Pour ce faire nous menons des des enquêtes de satisfaction et d'opinions pour récompenser les plus méritants sur la base de critères de promotion de la bonne gouvernance.[.. ] Vous êtes la génération de gestionnaires dont la volonté est d'offrir à l'Afrique une gouvernance meilleure et un climat de modernité et d'ouverture sur le monde. Vous êtes de ceux qui favorisent un environnement propice aux valeurs de bonne gouvernance comme la paix, la cohésion sociale '', a -t-il relevé.

''Nous sommes très honorés de ce recevoir ce prix de distinction en faveur de la bonne gouvernance , qui n'est point une fin en soi, mais plutôt qui nous exhorte à redoubler d'efforts et de toujours faire en sorte de mériter la confiance et les espoirs placés en nous en promouvant un climat radieux de bonne gouvernance en Afrique'', a indiqué SECONGO Clotcho Sanogo.

Ce sont au total une quinzaine de gestionnaires africains qui ont été distingués  pour leur abnégation et sérieux dans la gestion de leurs entreprises respectives lors de cette 5e édition du Prix de Bonne Gouvernance Panafricain à Abidjan . Ainsi ,  rehausser et de promouvoir un climat de bonne gouvernance dans le paysage des affaires en Afrique.

 L'observatoire Africain pour la Promotion de la Bonne Gouvernance est un groupe de communication ivoirien dont le siège officiel se trouve à Accra au Ghana et présent dans divers pays africains à travers ses bureaux régionaux. Sa mission est de faire la promotion de la bonne gouvernance à travers des critères bien définis .

DBK

La Friedrich Ebert Stiftung a initié ce samedi 04 décembre 2021 à son bureau  à Cocody-Riviera, Abidjan une cérémonie de remise de certificats de fin de formation de la 17e promotion de syndicalistes en matière de leadership.

Cette activité portant sur le thème central « quelles utilisations des acquis de formation par les jeunes » , a enregistré la participation 18 membres  bénéficiaires issues de différents horizons politiques, syndicaux et sociaux.

La formation s'inscrit pour Thilo Schöne Représentant Résident de la FES  dans le programme de leadership des jeunes visant à les former sur les valeurs démocratiques et sociales.

« Particulièrement j'ai aimé le fait que les différents intervenants  partagent leurs expériences avec les autres , car il faut aller sur le terrain pour mettre en pratique ce qu'ils ont appris et quitter les salles climatisées d'Abidjan. C'est vrai que l'insertion sociale ne se fait pas  automatiquement, mais je peux dire que la grande majorité des bénéficiaires nous rendent fiers d'eux pour leurs actions sur le terrain », a-t-il recommandé à ladite promotion.

Poursuivant, M. Schöne en tant qu'observateur averti de la vie sociale, a invité chacun des membres de cette promotion à cultiver l'esprit d'unité et de solidarité afin de réaliser leurs objectifs, car en allant seul on ne peut arriver à rien .

Ange Thibault Balekro en sa qualité de membre engagé de l'association la Garde Citoyenne et délégué de cette 17e promotion  de Génération Avenir 2021,  a signifié qu'il garde un très beau souvenir de cette formation. Il également relevé qu'en dépit des divergences politiques et d'opinions l'on peut demeurer ensemble dans un esprit fraternel , familial et amical. Ce qui fait cette expérience selon lui une véritable école de la vie.

il a, ensuite, félicité et remercié tout ceux qui ont rendu cette formation possible et grâce à qui ils sont désormais outillés pour faire valoir leur savoir-faire. En occurrence, il a rendu un vibrant hommage à la Friedrich Ebert Stiftung et ses partenaires l'Université Alassane Ouattara de Bouaké et Centre International pour le Développement du Droit ( CIDD) pour cette initiative.

Ensuite M. Balekro  a exhorté ces jeunes diplômés à continuer à s'investir dans la formation des jeunes afin qu'ils puissent se prendre en charge.

La présente cérémonie s'est donc soldée par la remise de certificats de fin de formation de cette 17e promotion dite ''Génération Avenir 2021'' , comptant dix-huit (18) membres  au niveau d'Abidjan  et  18 autres membres encore en cours de formation à Bouaké.

Debank

A la cérémonie de remise de certificats de la 3e promotion de l’Académie des Jeunes Syndicalistes ce samedi 04 décembre 2021, Abidjan-Cocody, programme initié par la Friedrich Ebert Stiftung (FES), son Représentant Résident, Thilo Schöne a encouragé ces derniers à demeurer solidaire les l’uns des autres.

ce programme de formation a pour objectif de donner aux jeunes leaders syndicaux les éléments nécessaires pour une meilleure pratique du syndicalisme de développer leur capacité en matière de leadership syndical, de négociation collective. In fine arriver à une unité d’action de syndicat gage de succès.

Le Représentant Résident de la FES Les syndicalistes vous n’êtes pas la solution, mais vous devez trouver des solutions aux problèmes qui se posent. La plupart de nos centrales syndicales ont abandonnés l’un de leur pilier qui est la formation par rapport à l’école syndicale.

 « Retournez dans vos syndicats professionnels comme dans vos centrales syndicales, pas pour vous-même, mais pour les autres camarades syndicalistes, pour les autres ivoiriens  qui ne sont pas encore syndicalisés, pour toute la population de la Côte d’Ivoire, voire de la sous-région. Vous êtes le changement, vous êtes l’espoir, vous êtes la solidarité. Soyez donc unis, restez ensemble », a  ajouté Thilo Schöne.

Pour sa part, Séraphin Konan Kouamé, Conseiller Politique FES à renchérit. « Nous vous invitons à garder cet esprit parce qu’on ne peut rien faire seul. Aujourd’hui si on dit que vous êtes syndicaliste, ça doit rimer avec "respect, négociation et science". Vous terminez un cursus, ce n’est que le début de cette formation que vous devrez renforcer. Gardez cette  humilité, cherchez toujours à apprendre. Je veux que vous vous approprier les valeurs nationales, il s’agit entre autre de "Union-discipline-travail " » a ajouté M. Séraphin Kouamé.

A leur tour, la promotion sortante de " l’Académie des Jeunes Syndicalistes " s’est engagée à être des jeunes syndicalistes à être des modèles dans leurs différentes entreprises.

Au terme de cette cérémonie riche en émotion qui a enregistré la présence des formateurs, des Centrales syndicales et la représentante de la 2e promotion des jeunes syndicalistes a passé le flambeau à la promotion sortante ce jour.

CT

Bolloré Transport & Logistics a pris part  ce jeudi 25 novembre 2021, dans le pavillon Côte d’Ivoire, à l’occasion de la 135e exposition universelle « Expo Dubaï 2020 », qui se tient du 1er octobre 2021 au 31 mars 2022, à Dubaï, aux Émirats Arabes Unis, autour du thème : « Connecter les esprits, créer l'avenir ».

Cette rencontre de haut niveau  initiée par le Centre de promotion des investissements en Côte d’Ivoire (CEPICI), a été pour Bolloré Transport & Logistics, l’occasion d’échanger avec les futurs investisseurs sur son expertise dans la gestion des concessions portuaires et les solutions logistiques, grâce à son réseau d’agences implantées sur tous les continents.

« L’Expo Dubaï 2020 nous offre de nombreuses opportunités pour étendre notre réseau et multiplier les rencontres professionnelles au cours de ce rendez-vous mondial. Nous profitons également de notre présence pour y présenter notre expertise et nos services, afin d’accompagner tous les investisseurs désireux de contribuer au développement de la Côte d’Ivoire et de la sous-région. », a soutenu Pierre BELLEROSE, Directeur Régional de Bolloré Transport & Logistics Côte d’Ivoire-Burkina Faso.

Au cours de cet événement, l’entreprise a mis également en avant son engagement dans la modernisation des infrastructures en Côte d’Ivoire en vue d’en faire un hub logistique régional. Engagé dans des travaux d’investissements d’envergure, Bolloré Transport & Logistics mène depuis plusieurs années des projets structurants, comme la construction du 2e terminal à conteneurs du port d’Abidjan qui entrera en service en 2022. Il sera suivi bientôt par la création de deux stations d’empotage dans les zones portuaires d’Abidjan et de San Pédro destinées à soutenir l’industrialisation de la chaîne d’exportation des matières premières agricoles.

L’exposition universelle est une plateforme mondiale d’exposition qui réunit depuis 170 ans, plus de 190 pays pour présenter les plus grandes innovations qui façonnent le monde. Pour cette nouvelle édition, l’accent est mis sur la mobilité, l’opportunité et la durabilité.

Debank avec Sercom

Le siège de la Friedrich-Ebert-Stiftung (FES) Côte d’Ivoire a servi ce jeudi 11 novembre 2021, à la remise de diplômes à 12 femmes issues de la première promotion du programme de formation « Ecole, Femmes et Sécurité ».

Prenant respectivement la parole, le représentant résidant de la FES-CI, Thilo Schöne s’est réjoui d'avoir contribué à la formation et l'encadrement des différentes candidates.

Le représentant résidant les a encouragés à aller sur le terrain partout où le besoin se fera sentir et même au sein de la société civile, à travailler ensemble.

Prenant la parole, l'experte formatrice, Kamina Diallo s'est dite heureuse d'être intervenu dans ce programme de formation. « C'est une chance pour nous de vous avoir accompagnées tout au long de cette ».

Saisissant l'opportunité que lui offre cette cérémonie, elle a par ailleurs exhortée les lauréates à oser. « Il faut oser ouvrir les livres, osez-vous imposer au-devant de la scène, continuer à innover, s'imposer, proposer » Au terme de ce moment, les candidates ont tenu à remercier l'ensemble des acteurs pour cette initiative, mais aussi d'avoir participés à ce programme.

La porte-parole Mme FOFANA a en effet souligné l'opportunité que leur offre cette lucarne pour mettre à exécution les acquis issue de cette formation, car en chacune d'elle démeure une force personnelle qui leur mènera jusqu'à leur objectif.

Selon elle «  nous allons désormais sur le terrain comme de véritables expertes estimant avoir reçu tous les rudiments adéquâts pour réussir cette mission ».

Pour sa part, Michèle Pépé, Marraine de cette 1ère promotion, par ailleurs, journaliste, Experte en genre, en sécurité et en développement a invité les récipiendaires à mettre leurs  connaissances et  acquis à la disposition de la nation.

Ce programme s'est tenu en cinq sessions, respectivement à  Yamoussoukro, Korhogo, Daoukro, Songon et Jacqueville. Ce programme de sécurité a une dizaine d'année en Côte d'ivoire. L'importante dimension étant l'aspect du genre à travers la prise en compte des besoins et préoccupations de cette moitié de la population dans les actions des forces de défenses et de sécurité. C'est en effet, ce déséquilibre qui amène la fondation à œuvrer dans ce sens pour palier à ce déficit.

Hugo Brou

Page 1 sur 92

News Letter

Abonnez-vous à notre newsletter pour obtenir l'actualité à tout moment.

logo-echodabidjan.com