mardi 27 octobre 2020
Côte d’Ivoire /Mise en œuvre du Centrale thermique de Jacqueville 	  L’IFC mobilise 199 milliards FCFA

Côte d’Ivoire /Mise en œuvre du Centrale thermique de Jacqueville L’IFC mobilise 199 milliards FCFA

La Société financière internationale (SFI, en anglais IFC), membre du groupe de la Banque mondiale, a réuni 303 millions d'euros, soit près de 199 milliards FCFA, auprès d'investisseurs pour la mise en œuvre du centrale thermique D’atinkou  dans la région de Jacqueville, située à 40 km d’Abidjan . Cette levée de fonds intervient après la signature du protocole d'accord signé avec le gouvernement ivoirien en septembre 2016 . L'institution annonce avoir signé l'accord de financement le 4 mars 2020.

La centrale thermique d’Atinkou , fonctionnera  au gaz naturel qui utilisera la technologie du cycle combiné. Une technologie réputée plus efficace, car générant plus d'électricité en utilisant moins de combustible comparativement à une centrale ordinaire. Le coût global du projet de la thermique de Jacqueville  est de 404 millions d'euros (environ 265 milliards FCFA) avec une capacité de 390 MW.

l'IFC a réuni autour de ce projet une demi-dizaine d'investisseurs de premier plan à savoir  la BAD, la FMO (la banque néerlandaise de développement), la DEG (filiale en charge du secteur privé de la KfW, l'agence allemande de développement), le fonds EAIF (Emerging Africa Infrastructure Fund) et Fonds de l'OPEP.

.                                                                                                         

 " En plus de mobiliser la dette, IFC fournit, dans le cadre de l'ensemble de ce financement, un prêt de 91 millions d'euros pour son propre compte, ainsi que des swaps de taux d'intérêt pour couvrir le risque de taux d'intérêt du projet ", indique en outre l'institution financière.

Pour Linda Rudo Munyengeterwa, directrice régionale de l'IFC en charge des infrastructures et ressources naturelles pour le Moyen-Orient et l'Afrique.  Atinkou fournira une électricité abordable à des milliers de foyers et d'entreprises, et permettra à la Côte d'Ivoire d’atteindre son objectif de transition vers une production d'électricité plus verte.

Aussi, le chantier de la centrale va créer  2 500 emplois durant la phase de construction et 100 emplois directs pendant la phase d'exploitation au dire des responsables   d’Eranove .Il est important de savoir qu’ Eranove, est un groupe industriel français qui exploite 1 250 MW de capacité de production électrique sur le continent africain,. La firme détient et exploite également la CIPREL, la plus importante centrale électrique du pays qui génère 544 MW d'électricité.

       Sally koné

 

News Letter

Abonnez-vous à notre newsletter pour obtenir l'actualité à tout moment.

logo-echodabidjan.com