samedi 23 janvier 2021
Flash

Flash (236)

Children categories

Cote d’ivoire : le coronavirus continue de faire des victimes

 Le coronavirus continue de faire des victimes en Côte d’Ivoire. La situation, constatée en ce début du mois de janvier,…

Lutte contre les produits contrefaits : après Adjamé et Abobo le CNLC sensibilise les populations et les commerçants de Koumassi

Dans le cadre de sa mission contre les produits contrefaits, le Comité National de Lutte contre la Contrefaçon (CNLC) a…

Côte d’Ivoire : Affi N’guessan devant les juges ce mercredi

jeudi, 31 décembre 2020 14:39 Written by

Le président du FPI légal, Pascal Affi N’guessan, est appelé à comparaître devant le Juge D’Instruction, ce mercredi 30 décembre au Plateau. Il est poursuivi pour de nombreux chefs d’accusation, au lendemain de la crise post-électoral du 31 octobre dernier.

Acte de terrorisme, attentat, complot contre l’autorité de l’Etat, participation au vol, vol en réunion, vol avec faits de violence portant sur le matériel électoral, pillage de propriétés immobilières, coups et blessures volontaires, organisation d’insurrection. Ce sont entre autres quelques une des 30 charges qui feront l’objet de communications en présence du président du FPI légal, Pascal Affi, devant le Juge d’instruction ce mercredi.

Pascal Affi est poursuivi pour avoir contesté le troisième mandat du président Alassane Ouattara, en tentant d’installer, avec les leaders des autres partis d’opposition, un gouvernement parallèle à celui du pouvoir. Il lui est reproché également sa participation au mot d’ordre de désobéissance civile lancé par la plateforme des partis de l’opposition avant, pendant et après la présidentielle du 31 octobre dernier.

Si ces charges sont confirmées, suivront le procès en audience, le jugement et le verdict final.

Le leader du FPI légal a été arrêté depuis le 07 novembre à Akoupé.

AR

Religion / Nouvel an : le Bishop Ouattara Mohamed Idriss dévoile ses perspectives pour l’année 2021

jeudi, 31 décembre 2020 11:14 Written by

Le président fondateur de l’église Ambassade des miracles, le Bishop Ouattara Mohamed Idriss, a décliné les ambitions de l’église pour l’année 2021, ce mardi 29 décembre. Il a fait cette communication au cours d’une conférence de presse au siège de ladite église à Cocody 2 plateaux.   

« Je rêve d’implanter d’autres églises, pour couvrir l’entièreté du pays, ainsi qu’à l’international, faire  bouger les choses », a lancé le bishop Mohamed Idriss, lors de cette conférence de presse. Dans cette perspective, il a indiqué que « l’année 2021 sera une année de grand travail pour l’avancer du Seigneur ».

Parlant de l’année 2020, il a estimé que le bilan a été positif  et celui-ci se décline en l’ouverture de nombreuses églises. A cela, s’ajoute la tenue de la convention de l’église du 17 au 20 décembre, qui a enregistré l’arrivée massive de personnes de divers horizons, pour expérimenter le Dieu de miracle, de toutes les possibilités.

« Mes vœux à l’endroit des populations ivoiriennes, c’est que Dieu protège notre pays, tous ses ressortissants. Qu’il accorde la sagesse aux autorités qui dirigent ce pays, et veille  à ce que nous puissions nous réconcilier avec Dieu », a souhaité l’homme de Dieu

Mahlya Rosa 

Côte d’Ivoire : le dialogue politique suspendu sans accord formel

mercredi, 30 décembre 2020 14:03 Written by

Le dialogue politique en Côte d’Ivoire a été suspendu, sans le moindre accord formel obtenu entre le pouvoir et l’opposition. Les conclusions ont été rendues ce mardi 29 décembre, au terme d’une semaine de pourparlers entre les deux parties.

Dans son discours de clôture, à la Primature, le Premier Ministre Hamed Bakayoko s’est réjoui néanmoins de la volonté des deux camps de poursuivre le dialogue, même si aucune date des prochaines assises n’a été retenue pour l’instant.

Ces négociations, suspendues sans accord formel entre le pouvoir et l’opposition, ont tout de même débouché sur l’accord des deux protagonistes, pour la tenue des prochaines législatives en mars 2021. Selon Hamed Bakayoko, tout cela participe à la « décrispation du climat politique ».

« Nous avons refusé le terme d’accord. Il y a eu des divergences et des convergences. Le dialogue étant un dialogue permanent, le processus reste ouvert », a déclaré le secrétaire exécutif par intérim du PDCI, Niamkey Koffi.

L’opposition a refusé de signer ledit accord, tant que certains points n’auront pas été satisfaits. Il s’agit singulièrement de la libération des prisonniers politiques, la réforme de la Commission électorale indépendante (CEI) et la révision du découpage de la carte électorale. Elle recommande, dans le rapport, la reprise du dialogue direct entre les présidents Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié, incluant l’ex-président Laurent Gbagbo.

Le dialogue politique, souhaité par le président Ouattara lors de son investiture à un troisième mandat contesté le 14 décembre, a démarré le 21 décembre.

AR

 

Lutte contre le Covid-19 : le port du masque connait un relâchement dans les bus à Abidjan

mercredi, 30 décembre 2020 13:50 Written by

Les autorités ivoiriennes, depuis la survenue du Coronavirus dans le pays, veillent à l’application stricte des mesures barrières. Parmi ces actions préventives, le port du masque obligatoire, spécifiquement dans les véhicules de transport en commun, connait un réel relâchement. Cette situation, qui frise l’indiscipline, est  depuis quelques temps manifeste dans les bus de la Sotra à Abidjan.  

Dans les bus 53, 59 et 79, assurant respectivement les lignes Cocody-Port-Bouët, Adjamé-CHU de Treichville et Adjamé-Abobo gendarmerie en passant par le Zoo, les préoccupations des machinistes sont les mêmes. « Veuillez porter vos masques s’il vous plaît », lancent-ils à chaque usager montant à bord du bus, ce lundi 28 décembre.

Pourtant, certains clients, les masques en mains ou accrocher à une oreille, ne se conforment pas à ces instructions, obligeant par moments les conducteurs à se déplacer de leurs cabines, pour les rappeler à l’ordre. D’autres mêmes n’en disposent pas du tout. Alors que leur rapprochement de ceux qui observent ces mesures, car soucieux de leur santé, est manifeste tout au long du trajet. Selon eux, les difficultés à respirer et la gêne liées au port du masque sont à l’origine de ce refus.

Face à ces cas d’indiscipline, il urge de susciter l’éveil des populations face à la pandémie, au moment où une autre forme du Covid-19, plus contagieuse et sévère, s’est signalée notamment en France, au Royaume-Uni, en Afrique du Sud. Dans le bus, nul ne sait le statut de ses voisins immédiats en matière de ce mal du siècle. Une toux, un éternuement brusques, même involontaires, sont susceptibles d’exposer tout imprudent à la maladie, à travers les postillons projetés au visage.

La vaccination étant pour l’instant limitée à l’Asie, l’Amérique et l’Europe, adoptons ce geste simple, pour préserver sa santé et celle des autres. Mieux vaut souffrir pour quelques temps en portant son masque, qui ne coûte que 100 F CFA, plutôt que de compromettre sa vie en cas de contagion, avec toutes les dépenses que cela pourrait générer.

Les autorités, dans cet élan, doivent redynamiser davantage la lutte, au-delà de la sensibilisation. En plus des machinistes, d’autres agents de la Sotra devront être mobilisés. Ces derniers, veillant au respect strict du port du masque dans tous les moyens de transport de la société, pourront faire descendre les récalcitrants.

La situation est également observée au niveau des taxis communaux.

                                                                                                                     AR    

Afterwork : la 1ère édition du Rendez-vous des RH

vendredi, 25 décembre 2020 05:57 Written by

Le Sofitel Hôtel Ivoire a servi de cadre ce vendredi 18 Décembre à la  1ère édition de l’Afterwork dénommée « Le Rendez-vous des RH ».

Après sa rentrée solennelle, en début d’année, qui connut un véritable succès, le Réseau Ivoirien des Gestionnaires de Ressources Humaines (RIGRH), a marqué encore une fois les esprits en mettant la barre haute à travers cette énième édition qui a réuni plus de 100 invités membres du réseau.

En effet, une master-class de 30 mn organisée par HEC Paris, et animée en vidéo-conférence, par le Professeur Anne Valérie Corboz, Doyenne Associée de HEC Paris Exécutive Education. Le thème choisi: Quel Leadership dans un monde Post-Covid?, a intéressé fortement le public qui n’a pas hésité à poser des questions en retour au Professeur Corboz.

Un autre présentation du panel de qualité composé de directeurs généraux et directeurs de ressources humaines qui ont débattu sur la thématique Binôme Directeur Général et DRH: Quelle posture managériale pour une meilleure performance?

« A travers des échanges et témoignages, cette rencontre a permis aux participants  de réfléchir sur les rôles et les postures managériales au sein de l’entreprise et d’évaluer l’importance de ce binôme qui forme une entité incontournable dans la gestion des hommes, des biens et services », Alexis John Ahyéea.

Pour Soro Souleymane, DRH de Cemoi, par ailleurs Président du RIGRH cette 1ère rencontre avait pour objectifs de renforcer les capacités des différents acteurs du RH, de dynamiser la collaboration Directeur Général – RH pour une meilleure performance des organisations et consolider les liens de fraternité et d’amitié entre les membres du Réseau.

Le prochain rendez-vous est prévu pour début 2021, avec des rencontres d’autant plus intéressantes sur des thématiques aussi pertinentes les unes que les autres. Une nouvelle opportunité pour l’association de joindre, encore une fois, l’utile à l’agréable.

Côte d’Ivoire : Le prix du pain en hausse en Janvier 2021

Le prix de la baguette de pain va connaitre une hausse à partir du 15 janvier 2021. Cette information a…

News Letter

Abonnez-vous à notre newsletter pour obtenir l'actualité à tout moment.

logo-echodabidjan.com