jeudi 3 décembre 2020
Burkina Faso - La campagne présidentielle du candidat parti ''Soleil d'avenir', Abdoulaye SOMA Burkina Faso - La campagne présidentielle du candidat parti ''Soleil d'avenir', Abdoulaye SOMA

Présidentielle 2020 : Abdoulaye Soma s’engage pour le renouveau du Burkina Faso

Pour la jeunesse Burkinabè, le professeur Abdoulaye SOMA, candidat du parti ''Soleil d'avenir' se dit résolument engagé  pour le renouveau du Burkina Faso, a-t-il  déclaré hier au cours d’une émission télévisée.

« Concitoyens, Concitoyennes, je suis un homme politique qui veut fonder une nouvelle orientation de la gouvernance étatique du Burkina Faso », a affirmé  lors de l’émission un '’1 candidat, un programme'’. Devant des journalistes acerbes, le candidat n'a pas été ébranlé, mieux il a démontré par la force des arguments que son programme répond aux aspirations du peuple. Un programme de gouvernement fondé sur un objectif stratégique, faire de la gouvernance « par tous et pour tous ».

Le candidat du parti '’Soleil d’avenir’’ qui aspire aux fonctions suprêmes du Burkina Faso a un parcours atypique. En effet, Abdoulaye Soma est né le 6 mai 1979 à Banfora au Burkina Faso, Professeur Titulaire en droit public du CAMES et homme politique burkinabè, il fait ses premiers armes en politique en occupant les fonctions de Conseiller spécial du Premier Ministre du gouvernement de transition burkinabè entre décembre 2014 et janvier 2016. Par la suite, il occupe les fonctions de Directeur de cabinet du Médiateur de 2017 à 2018. Fort de ces expériences au plus haut sommet de l’État, il est investi par le mouvement politique qu’il a fondé (Soleil d’avenir) comme candidat à l’élection présidentielle de 2020 en mai 2019.

Selon le Magazine Jeune Afrique, Abdoulaye Soma n’a jamais caché son ambition présidentielle. Un projet qu’il dit mûrir depuis une dizaine d’années, période durant laquelle il a soigneusement étudié la composition du corps électoral et créé son parti, Soleil d’avenir, financé sur fonds propres. À la fin de décembre 2019, il était à Paris pour développer son réseau dans les milieux politiques et diplomatiques français en début d’année.

Pour lui, sa candidature à l’élection présidentielle répond aux aspirations du peuple. Des aspirations qui n'ont pas eu écho après la révolution populaire qui a renversé le pouvoir de l'ancien homme fort du Faso, Blaise Compaoré. « L’insurrection populaire de 2014 ne s’est pas faite uniquement contre la personne de Blaise Compaoré. Elle était également dirigée contre un système de gouvernement, estime-t-il. Cette insurrection était porteuse d’un nouveau projet, et, pour l’exécuter, le peuple a fait confiance à des hommes politiques anciens. Nous avons choisi l’option de faire du neuf avec du vieux, mais aujourd’hui nous sommes quasi unanimes à constater que cela ne fonctionne pas. », Affirme-t-il dans les colonnes de l'hebdomadaire panafricain de Jeune Afrique.

Le candidat qui a pour slogan « Jusqu’au bout du rêve », est convaincu qu’il peut être la clé de la réconciliation nationale et du renouveau du Burkina Faso et ce à travers un programme faste et fastidieux. Pour lui, le pays a besoin de sang neuf et d'une nouvel forme de gouvernance. « Le Burkina Faso a une gouvernance déséquilibrée au niveau du genre, de l’âge, des régions et des religions. C’est la cause de tous nos problèmes. Nous devons faire en sorte que tout le monde se sente pris en compte », insiste le professeur. Il propose un gouvernement de treize ministres issus de chacune des régions. Il promet également de respecter la parité entre hommes et femmes, ainsi qu’entre jeunes et moins jeunes, dans la composition des organes de l’État. « En ce qui concerne l’alimentation, la santé, la sécurité, l’eau et l’éducation, l’État garantira un minimum aux citoyens pour assurer un filet de sécurité anti pauvreté. Pour le reste, l’industrie et les mines par exemple, nous appliquerons le libéralisme. », clame Abdoulaye SOMA au site DW Africa.

Le Pr Abdoulaye Soma a pour lui son jeune âge, sa relative virginité politique et une audace qui veut bousculer. Son projet de société vend aussi du rêve. Il promet notamment d’offrir une bourse à tous les étudiants et élèves burkinabè, 10.000 emplois dans le secteur informel et le doublement des salaires des fonctionnaires. Cependant, cette jeunesse et cette audace peuvent aussi se transformer en boulets, d’autant plus que son parti politique est âgé d’à peine un an. En dépit de cela, le candidat du ''Soleil d'avenir'’, affirme avoir toutes les chances pour remporter la présidentielle et pourquoi pas être le nouveau '’Thomas Sankara'’.

Le candidat du parti ''Soleil d'avenir'’ symbolise une ère nouvelle de la politique au pays des hommes intègres. Dynamique, éloquent et charismatique, cet homme politique attire à lui des partisans bien au-delà des mouvances  de son propre parti et des clivages religieux ou ethniques.

Le professeur Abdoulaye SOMA, candidat du parti ''Soleil d'avenir'’ pourrait devenir l'un des présidents les plus jeunes du Burkina Faso, lors de l’élection présidentielle.

News Letter

Abonnez-vous à notre newsletter pour obtenir l'actualité à tout moment.

logo-echodabidjan.com